Comment certifier l’authenticité d’une œuvre d’art ?

certifier l'authenticité d'une œuvre d'art

Une œuvre d’art a plus de valeur lorsque l’on détient son certificat d’authenticité. Il s’agit d’un document qui prouve l’originalité de la création. Il représente également une mesure de protection. Toutefois, le processus de certification requiert une certaine rigueur au travers de ses différentes phases. Découvrez donc comment vous y prendre pour que votre œuvre d’art soit authentique.

Vérifier l’authenticité de l’œuvre d’art

Pour faire le contrôle de l’originalité d’antiquités, il vous faut un expert en œuvres d’art. Qu’il s’agisse d’objets d’art ou d’art mobilier, le recours à ces professionnels offre une bonne garantie. En effet, ce marché est caractérisé par un nombre incalculable de fausses conceptions. Il est donc d’une importance capitale que la création à exposer ou à commercialiser ne soit pas une copie. L’étape de la vérification permet à l’artiste de hausser la valeur marchande de son œuvre. Il pourra prouver que la réalisation en question vient de lui et qu’elle est unique. Ainsi, elle pourra se vendre facilement et sans ambiguïté. Néanmoins, il faudra retranscrire cette information cruciale sur un document dénommé le certificat d’authenticité. Il nécessite une grande attention dans sa conception. Il existe trois étapes à suivre dans cette première phase :

  • Le rapprochement des œuvres : il s’agit de comparer votre création à plusieurs autres de la même catégorie. Le contrôle se fait en tenant compte des éléments techniques référencés par l’auteur ;
  • Le contrôle de la source : en partant de son origine, l’expert recherchera toutes les traces liées à l’œuvre. De la documentation de l’artiste aux registres de vente, en passant par d’anciennes photographies, tout sera méticuleusement fouillé ;
  • L’analyse d’un expérimenté : l’avis d’une personne qualifiée est d’abord requis avant toute procédure d’authentification. Grâce à ses connaissances de l’univers de l’art, le professionnel pourra donner un résultat sommaire.

Il faut souligner que cette phase permettra également de faire une estimation de l’œuvre à vendre.

Choisir le modèle du certificat d’authentification

Il faut rappeler que le certificat d’authentification est un document important lors des ventes aux enchères. Il sert d’enregistrement et de reçu tant pour l’acheteur que pour l’artiste. Il vous évitera des complications provenant d’une falsification dans l’avenir. Le certificat est exigé par les vrais amoureux d’objets de collection. Ils pourront aisément prouver qu’ils détiennent une pièce unique. Par ailleurs, sans ce document, il est quasiment impossible qu’un artiste puisse exposer ses œuvres dans une galerie. Cependant, la majorité d’entre eux a du mal à trouver un bon modèle de certificat d’authentification. Il faut tenir compte du fait qu’il n’y a pas de plan standard pour ce document.

Le plus important est que votre certificat recense les informations suivantes :

  • Le nom de l’artiste ;
  • Le titre de l’œuvre ;
  • Les dimensions ;
  • L’année d’aboutissement ;
  • La déclaration d’authenticité.

Le dernier élément de la liste est un petit écrit fait par l’artiste pour attester de ses droits d’auteur et de l’originalité de l’œuvre.

Vous devez également prévoir une partie pour ajouter des informations complémentaires. Elles orienteront les futurs acheteurs sur les conditions d’entreposage et de maintenance. Ces renseignements sont d’autant plus cruciaux, lorsqu’il s’agit d’une photographie. La mention du support d’impression doit aussi être faite.

Établir le certificat d’authenticité

Après avoir choisi le modèle qui vous convient, il est temps de matérialiser votre certificat. Vous devez penser à adopter un style correspondant à la nature de votre chef-d’œuvre. Cette recommandation est surtout adéquate pour les nouvelles collections d’œuvres d’art. Il ne serait pas judicieux de maintenir le même schéma de présentation du document pour toutes vos créations. Mettez à jour vos modèles pour qu’ils soient en rapport avec l’idéologie de l’art pratiqué. À titre d’exemple, les couleurs choisies pour un certificat d’œuvre virtuelle seront différentes de celles utilisées pour les objets d’art. Faites également attention à la qualité du papier qui fait office de support pour le document. Il doit être cartonné pour montrer un certain sérieux.

Autres astuces

L’importance que revêt le certificat d’authenticité contraint l’artiste à le rendre professionnel. Il est considéré comme l’extension de l’œuvre d’art. Ce document doit donc être attrayant. Il est conseillé d’utiliser un modèle simple avec des couleurs sobres. Vous devez aussi prendre la peine de scinder votre certificat pour qu’il y figure toutes les informations requises. Après cette division stratégique, vous devez être succinct dans la fourniture des renseignements. Donnez juste l’essentiel pour ne pas désintéresser l’acquéreur. Vous avez également la possibilité de personnaliser votre document. Il s’agit d’une codification qui vous permettra de reconnaître le papier. Vous pouvez aussi utiliser un filigrane pour embellir le document. En suivant ces étapes, vous réussirez à certifier l’authenticité d’une œuvre d’art. Inspirez-vous des différents modèles existant pour créer le vôtre. Toutefois, ne négligez pas l’aspect esthétique, car c’est un chef-d’œuvre que vous voulez valoriser.

Trouver un studio de tatouage à Paris