L’art dans toute sa splendeur

L’art n’a pas de signification propre. Il est difficile de lui conférer une définition universelle, car l’art ne connait pas de frontière et chacun l’aborde d’une manière personnelle et intime. Ainsi, tout le monde peut le définir à sa manière. Néanmoins, beaucoup d’artistes s’accordent à dire que l’art est tout simplement le processus ou également le résultat d’actions délibérées entrepris dans un état second d’intenses émotions. Il peut rassembler un large éventail de pratiques humaines : littérature, sculpture, peinture, modes, créations, etc. Une branche de la philosophie connue sous l’appellation esthétique explore d’ailleurs l’art sous ses coutures.

Qu’est-ce que l’art ?

Les gens comprennent généralement l’art comme toute activité ou produit que les gens exercent à des fins de communication ou d’esthétique — une chose qui exprime des idées, des émotions ou une vision plus générale du monde. Il fait partie intégrante de la culture et reflète les fondements économiques et sociaux dans sa conception. Il diffuse les idées et les valeurs inhérentes à chaque culture à travers le temps et l’espace. Son rôle a évolué au fil du temps, y gagnant des éléments esthétiques et une éducation sociale y fonctionne.

Selon Wikipédia, « les historiens de l’art et les philosophes de l’art sont depuis longtemps controversés quant à la classification de l’art, quant à savoir si des formes ou des œuvres culturelles spécifiques doivent être classées comme a r t. La définition de l’art est assez évasive et propice à la subjectivité et à la controverse. Les historiens, les peintres et les artistes ne sont pas d’accord, c’est pourquoi on se retrouve avec tant de définitions de l’art. Avec les siècles, le concept lui-même a changé. Trouvez ici plus de détails étonnants sur l’art sous toutes ses coutures.

Comment s’est déroulée l’évolution du concept d’art ?

Aujourd’hui, le concept d’art suscite encore la controverse, tant d’interprétations peuvent être acceptées. Pensez-y simplement comme spécifiant tout ensemble de règles nécessaires à toute activité humaine ou développement d’activité. Cela permettra à ce concept d’aller au-delà de ce qui est généralement considéré comme des beaux-arts, et a maintenant été étendu aux domaines académiques. Il existe de nombreuses autres utilisations familières du mot.

Bien que la définition de l’art ait changé au fil des ans, le développement de l’histoire de l’art a permis de classer les changements de l’art au fil du temps et de mieux comprendre que la forme de l’art est façonnée par l’impulsion créative de l’artiste. Par conséquent, il est essentiel d’avoir une solide connaissance de l’histoire de l’art. Alexander Daniloff et Jonathan Ball ont exploré le concept de l’art dans l’histoire et la possibilité de tracer une ligne entre l’art traditionnel et contemporain. Alexander Daniloff est un artiste russe qui vit et travaille en Italie.

Art traditionnel et art contemporain : quel terrain d’entente ?

D’après les dires d’Alexander Daniloff, il est impossible de fixer des certitudes sans contestation et preuve irréductibles. Il possède vis-à-vis de l’art des opinions traditionnelles et il préfère notamment sur les œuvres d’art qui désigne des artistes ou des époques. D’après cet artiste conservateur, l’art contemporain est difficile à cerner dans sa réelle signification, car elle a subi de grandes mutations ces dernières années. Il est possible de tracer une ligne claire entre l’art traditionnel et l’art contemporain. Cela peut être une allégorie de la montée ou de la chute, ou cela peut être une spirale.

Ainsi, l’interprétation reste encore évasive. La seule conclusion est de dire que le marché de l’art s’est étendu, ce qui a affecté l’art lui-même. Quant à l’art contemporain, les termes et les observations ont toujours plus de valeur. Les articles critiques et les essais ont changé l’art visuel; pendant ce temps, l’œuvre elle-même est devenue silencieuse. Au théâtre, les conservateurs et les critiques occupent une place centrale. C’est mon point de vue sur la différence entre l’art contemporain et l’art traditionnel. 

Qu’en est-il de l’art esthétique ?

L’esthétique est une des ramifications de la philosophie qui étudie la nature et l’appréciation de l’art, de la beauté et du goût. L’esthétique est au cœur de toute exploration artistique. Le mot « esthétique » est dérivé du mot grec « esthétique », qui signifie « esthétique, sensibilité ou sensibilité ». Dans la pratique ; l’appréciation esthétique fait référence à la contemplation ou à l’appréciation sensorielle d’objets (pas nécessairement des œuvres d’art), tandis que le jugement artistique renvoie à la connaissance, à l’appréciation ou à la critique d’objets.»

Bon nombre de penseurs et d’artistes tentent d’approcher les concepts de beauté et d’art. Pour Immanuel Kant, l’expérience esthétique de la beauté est le jugement d’une vérité humaine subjective, mais universelle. D’après cet illustre philosophe, tout le monde devrait accepter que si la rose est vraiment belle, alors elle soit belle. Il existe de nombreux concepts communs et œuvres sur la beauté. Par exemple, les peintures de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine sont largement considérées comme des œuvres d’art exquises.

Un cabinet d’estimation pour vos tableaux
L’art de la photographie organique